Groupe de travail fiches SST du 8 juin 2017

En préparation du CHSCTD qui se tiendra le 20/06, un groupe de travail s’est réuni pour analyser les fiches du registre SST (santé et sécurité au travail) rédigées par les agents et les usagers des écoles et collèges du département. À cette occasion, les représentants du personnel se prononcent sur les réponses de l’Administration en indiquant si elles sont satisfaisantes, insatisfaisantes ou nécessitent un suivi de la situation décrite. Ils et elles communiquent ensuite cette appréciation aux personnes qui ont rédigé les fiches.

Lors du groupe de travail de ce jour, la plupart des fiches concernaient des situations dans lesquelles les enseignant-es sont confronté-es à des élèves gravement perturbateurs et/ou présentant des troubles du comportement. Cette problématique est en augmentation préoccupante sans que les enseignant-es soient préparé-es à l’affronter.
Les réponses de l’Administration confondent parfois la réponse à la situation de l’élève et les problèmes qu’elle pose en terme de condition de travail des agents (enseignant-es, ATSEM, AVS, etc.). Nous rappelons systématiquement que la prise en charge de la question pédagogique n’est pas toujours suffisante à répondre aux problèmes signalés par les fiches SST.

Nous estimons que des réponses pourraient être apportés afin que les agents soient préparés et soutenus face à ces situations :

  • formation à la gestion de ces situations professionnelles ;
  • soutien psychologique, sur le temps de travail, des agents qui y sont confrontés comme cela se pratique dans les institutions qui accueillent des personnes atteintes de maladies psychiatriques ;
  • recours à l’IEN ASH pour apporter des réponses plus pertinentes aux fiches SST.

Les IEN répondent souvent qu’une équipe éducative doit être réunie. Nous rappelons que les agents peuvent demander à ce qu’il ou elle y soit présent. Ceci est particulièrement pertinent en cas de situation conflictuelle avec les parents.

Outre cette analyse portant sur les fiches SST, le CHSCT départemental a estimé nécessaire la tenue d’un groupe de travail spécifique sur le sujet des élèves dont les troubles du comportement nuisent à nos conditions de travail. Ces situations professionnelles à laquelle nous sommes insuffisamment préparés justifient que l’Administration améliore le soutien qu’elle fournit à ses agents pour les affronter. Les élus de la FSU, à l’origine de la démarche, ont proposé un document qui décrit la conduite à tenir par les enseignants dans ces situations.