L’Action Sociale Interministérielle en danger !

, par  Secrétariat FSU 47

L’action sociale interministérielle (ASI) nous concerne tous mais les agents de l’État ne la connaissent pas toujours, ou pas suffisamment pour en bénéficier… quand ils le peuvent.

Aujourd’hui l’ASI va mal et son avenir n’est pas brillant, et vous devez en être informés, car ce sont nous tous, agents, qui en subirons les conséquences.

Parce que les bonnes conditions de vie quotidienne participent aux bonnes conditions de travail, les agents de la fonction publique doivent pouvoir s’adresser et être entendus de leur employeur pour faire connaître leurs besoins en termes de logements, de restauration, de vie familiale, de loisirs, etc.
Les prestations d’action sociale sont une des formes de réponse à ces besoins, elles doivent être connues des agents, les budgets qui leur sont destinés doivent être confortés et utilisés à plein.

La FSU est attachée à l’investissement des personnels dans la définition et la mise en œuvre de l’action sociale (réf Art.9 du statut FP). Cela doit permettre non seulement la bonne connaissance des prestations et la bonne utilisation des crédits mais aussi de proposer l’adaptation ou la création de prestations pour répondre à l’évolution des besoins des agents.

Depuis 2013, nous subissons l’érosion des budgets en action sociale interministérielle. Pour contrer cette érosion, l’État employeur doit exprimer une réelle volonté politique et porter des orientations lisibles. Le statu-quo budgétaire affiché lors du vote du budget mais rogné par des mises en réserve, gel et coup de rabot ne suffit pas à maintenir le niveau des dépenses et se traduit inexorablement par une baisse des prestations reçues par les agents et une baisse du nombre de bénéficiaires.

L’ensemble des organisations syndicales qui siègent au CIAS ont dénoncé à de nombreuses reprises ces situations et agissent pour limiter les impacts négatifs mais aussi pour tenter de redonner toute sa valeur à ce qui est et doit rester un formidable outil. Même si certaines divergences, connues et assumées, persistent entre nous, il nous parait important d’avancer collectivement vers l’amélioration du quotidien des personnels concernés.

Aujourd’hui nous nous inquiétons pour notre action sociale et c’est pourquoi nous portons à votre connaissance la situation et les risques de dégradation sur cinq thématiques sensibles.

Lire en pièce joint le travail produit par l’intersyndicale.

4 pages réalisé par l’intersyndicale