La FSU appelle les personnels à être en grève le 12 Novembre contre le projet de budget 2019 pour l’enseignement scolaire.

Le budget 2019 enterre la priorité à l’Éducation Nationale en supprimant 1800 postes. C’est une
nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée.
Car si le ministère affiche sa volonté de poursuivre et achever le dédoublement des
classes de CP et CE1 des écoles des réseaux d’éducation prioritaire, les 1 800 postes prévus ne suffiront
pas à mettre en œuvre cette mesure. Et les 2 650 postes d’enseignant-es dans les collèges et
les lycées et 400 de personnels administratifs supprimés, dans le cadre d’une croissance démographique
et d’une réorganisation des services, n’ont comme seule justification que de répondre aux
engagements de suppressions massives de postes dans la fonction publique. Ce n’est pas compatible
avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni
d’une bonne administration du système éducatif !
Et le ministre veut compenser la baisse des moyens dans le second degré par des heures supplémentaires: c’est le retour de la vieille formule « travailler plus pour gagner plus », c’est faire peser
sur les seuls personnels le fonctionnement de l’éducation sans leur en donner tous les moyens.
Inacceptable !

Tract départemental :

tract commun grève éduc 12 Novembre 2018

lire sur le site de la FSU : le communiqué de presse et le tract

Pour aller plus loin :

Suppression de postes dans l’Éducation : les syndicats appellent à la grève le 12 novembre (Sud Ouest)

Éducation : appel à la grève le 12 novembre contre les suppressions de postes (le Monde)

Les trois principaux syndicats de l’Éducation nationale appellent à la grève le 12 novembre contre les suppressions de postes (France TV info)

Suppressions de postes dans le secondaire : Blanquer joue avec les chiffres (Libération)

Écoles insalubres, classes surchargées, salaires en baisse : le cri d’alarme des professeurs américains (Sud Ouest)